Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte libre


Bienvenue !
Vos suggestions ou vos questions 
: richard.marielle@free.fr

Recherche

30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 20:43

LE 11 novembre à PLOUNEOUR-MENEZ à 19h

PROJECTION du film documentaire : LA VOIX DU VENT

link

 

Jean Luc Danneyrolles, agriculteur en provence et carlos Pons, réalisateur Espagnol, ont organisé un voyage vers Grande en fevrier 2012 à la rencontre du mouvement social alternatif, entre agroécologie et changement de paradigme...

 

Le film raconte leur voyage au jour le jour, au fil des rencontres : 21 jours de voyage, 35 projets visités, 200 personnes rencontrées, 9 parcs naturels traversés !

 

Jean-Luc cultive depuis 27 ans 2ha de terres dans le Lubéron. Il est producteur de graines biologiques et naturelles provenant de 250 variétés. Il a baptisé son jardin : "Le potager d'un curieux"

 

Un film positif et interculturel où les graines sont les stars !! Un appel au respect de la nature, à la prise de conscience du lien qui unit l'ensemble de la biosphère, un appel à la créativité et à l'initiative, à l'autonomie dans le collectif.

Indépendant et autoproduit, ce film mélange documentaire et poésie...

Repost 0
Published by Marielle - dans A propos ...
commenter cet article
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 13:26

Samedi la soirée sera au profit de l'association Free Bronkhorst qui milite pour la libération du fils de Maarten des geôles mexicaines.

Un an. Un an que Free, le fils de Maarten Bronkhorst, est détenu à Cancùn après une agression. Des preuves l'innocentent. Son père garde espoir... et patience.

Témoignage

 

« J'espère profondément ne pas avoir à redire la même chose dans un an... » Triste anniversaire pour Maarten Bronkhorst, figure connu du Pays de Redon, et sa famille. Voilà un an, son fils, Free, 30 ans, qui vit au Mexique, est pris dans une bagarre à la sortie d'une discothèque de Cancùn.

Parmi les protagonistes, le frère d'un député et le fils d'un ex-chef de la police. Une plainte est déposée. Free se retrouve en prison. À tort selon Maarten : « Une vidéo de surveillance montre que c'est lui qui a été agressé. »

Il aura fallu plusieurs mois pour qu'elle soit déposée au dossier. C'est chose faite depuis juillet : « La conclusion du tribunal ? C'est bien Free qui a été attaqué ! »

« Hallucinant »

Autre élément, des analyses médicales ¯ un test au scanner ¯ ordonnées par le juge sur l'une des « victimes » de Free. Elles ont été présentées au début de ce mois. « Les résultats sont hallucinants ! Seule une fracture du nez a été retrouvée, les fractures laissant une cicatrice visible sur l'os. Rien des autres blessures évoquées par l'accusation », rapporte Maarten.

Alors, affaire classée ? Pas aussi simple. Surtout avec un dossier qui dépasse allègrement les 3 000 feuillets ! « La procédure est longue. Très longue. Nous essayons avec le ministère des Affaires étrangères néerlandais d'obtenir une libération sous caution », explique Maarten.

Pour l'arracher d'une prison où Free est aussi en danger. « Nous devons toujours payer pour assurer sa protection. En août, une grosse bagarre entre clans a éclaté à l'intérieur. »

« Free vit au jour le jour »

Son fils, il l'a rencontré il y a quelques semaines. « Il est, comment dire, cynique face à sa situation. Il vit au jour le jour. Sans se faire d'illusion. Il partage sa cellule avec quelqu'un qui attend depuis 7 ans d'être jugé. »

Pour tenir le coup, il peut se raccrocher aux marques de soutien qui arrivent d'un peu partout. « Un soutien qui ne faiblit pas. » Sur le Pays de Redon, il se structure même. Avec la création, autour de cinq membres, d'une association Free Bronkhorst. « Elle est née cette semaine. »

Maarten sait, de toute façon, que son combat ne finira pas demain : « Il va encore falloir attendre des mois pour que l'accusation, puis la défense donnent leurs conclusions. Ensuite, seulement, le juge livrera son verdict. » Free risque jusqu'à neuf ans de prison.

 

 

Repost 0
Published by Marielle - dans A propos ...
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 18:53
Le SYNDROME DU TITANIC, qui vient de sortir au cinema - projection à Landerneau jeudi 5 novembre organisée par l'association "Mais qu'est-ce-que tu fabriques ?" - est un véritable hymne à la vie !
Sur le ton de la confidence Nicolas Hulot s'inquiète pour notre avenir. Il s'interroge sur notre société "Pourquoi est-elle si cloisonnée"? , sur l'homme "A quoi sert la conscience si nous la retournons contre nous ? ". Il parle avec tendresse de cette bulle bleue, pleine de richesses et de beauté, perdue dans un espace intersidéral infini, et qui nous fait vivre. Il constate "Tout le VIVANT nait de l'eau", "ce trésor de l'eau qui se recycle depuis des millénaires sur notre planète". Il affirme " Nous sommes un tout". Il s'insurge aussi, contre "l'inadmissible", la pauvreté des 2/3 de la population de la planète, l'uniformisation au détriment du patrimoine culturel de l'humanité...
Repost 0
Published by Marielle - dans A propos ...
commenter cet article
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 23:16
....prend tout son sens !

Pierre DUCHESNE nous le rappelle par ce beau texte tiré de son bloglink

Chant de la Samain


Voici la Samain, le temps salutaire
L'homme comme fougère humus redevient
Voici la Samain, la mort nécessaire
Pour que dessus terre renaisse le grain

Voici la Samain, la neuve lumière
La marche solaire, le sentier serein
Voici la Samain, la semence princière
Confiée à la terre, repose en le sein.

Voici la Samain, l'œuvre trinitaire
Le chant de la Mère du cœur souverain
Voici la Samain où s'élèvent de terre
Le chant du grand cerf et du vieux Merlin.

Voici la Samain des Pères de nos Pères
Le Graal de Lumière promis à nos frères
Voici la Samain, l'assemblée pleinière
Des cœurs qui espèrent dans le blanc festin.

Voici la Samain et la saison claire
Le miel que l'on sert, la bière et le vin
C'est le sang du un, le vivant mystère
C'est le sang solaire, le sang magicien.

Voici la Samain, la riche matière
Qui au rêve adhère, qu'en l'Esprit s'en vient
Voici la Samain, la route polaire,
La maison du Père, la maison du Un.

Bran Dû - Semences 1993 - En Brocéliande
Mis en musique par Myrdhin sur son album "A cordes et à cris" (Iguane, 1995).

Le mot Semence vient du phonème indo-européen : Sem
(année, unité, semence, coupure, signe, nom, semblance, sentier), qui a donné :

  • en sanskrit : sámã (année, saison), samah, (même, similaire, identique),
  • en latin : semel (une fois), similis (semblable), semen, sementia, seminis (semence), sementis (semis, semailles), seminalis (relatif aux semailles), semita (sentier),
  • en allemand : samen (semences),
  • en anglais : same (même, semblable, similaire, identique), summer (été),
  • en grec : sêma (couper), sêmeion (signe), sêmantikos (marquer d'un signe), de sêmainein (signifier),
  • en hébreu : sem (nom et renommée),
Et peut-être (qui sait !) : Samain, Samonios, Semnios, Semias

Repost 0
Published by Marielle - dans A propos ...
commenter cet article
13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 20:04

La carotte et le bâton sont les outils de l'éducation traditionnelle. Est ce qu'ils encouragent la vie? Marshall ROSENBERG explique en Communication Non Violente comment mettre plus de vie dans notre façon d'influencer les autres, comment éduquer sans récompense ni punition. link


En l'écoutant, il parait évident qu'en motivant les enfants à écouter, apprendre... pour la récompense à venir et non pas pour la valeur de l'enseignement qu'ils reçoivent... on aboutit aux manifs des étudiants grecs par exemple. Les politiques leur ont promis du travail et une bonne rémunération s'ils obtenaient leurs diplômes, la juste récompense de leurs années d'études supérieures, ... et puis rien! Ils ont de quoi être en colère...

Agir soi-même ou influençer les autres par le devoir, la culpabilité, la peur ou l'évaluation jugement...se paye un jour.  En effet l'image négative de nous-mêmes et la douleur psychologique qui découlent de ces motivations est très coûteuse.

Et si nous agissions à partir de ce qui est vivant en nous et chez les autres... La proposition de Marshall Rosenberg est la suivante : remplaçons les bonne notes, le c'est "juste/faux, bon/mauvais, bien/mal"  par "l'évaluation du coeur : la gratitude sincère pour les besoins qui ont été comblés par le comportement de l'autre"! Et voyons ce qui arrive...Nous avons plus de chances d'obtenir la coopération et l'unité.
Par où commencer ? Le comportement de votre conjoint(e), voisin(e), enfant, collègue, patron... ne vous convient pas. La question à se poser est la suivante : que voulez-vous que l'autre ait comme raison pour faire ce que vous voulez qu'il fasse? Puis, au lieu de juger, étiqueter, réagir... exprimer ce que cela vous fait, ce que vous ressentez face à ce comportement et le besoin qui n'est pas comblé. Enfin vous faites une demande concrète et réaliste à l'autre.

Exemple : quelqu'un m'insulte : "Vous êtes un menteur"!
J'ai plusieurs choix :
- je le prends personnellement et ainsi je lui donne le pouvoir et je me dévalorise
- je suis en colère et je réagis en la jugeant "vous n'avez aucun droit de me dire cela".... cela conduit à l'escalade "oeil pour oeil, dent pour dent".

- j'entends ce qui est vivant dans cette personne et qui provoque cette attitude : j'entends comment elle se sent, les besoins non comblés...

- et je demande une autre manière de combler ces besoins, une option qui serve plus la vie !

Bibliographie : "Les mots sont des fenêtres", Marshall Rosenberg (ed. La découverte)
                      Lucy leu  "Manuel de communication non-violente (ed. La découverte)

Repost 0
Published by Marielle - dans A propos ...
commenter cet article
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 20:43
Le collectif TI NATUR, initiateurs du salon de l'éco-habitat de Ste Sève (Morlaix), a invité Pierre Rabhi le vendredi 24 octobre 2008 pour une conférence qui a attiré plus de 300 personnes. Après la bande annonce du prochain film de Colinne Serreau "la Terre vue de la Terre" qui a suivi le discours du maire de Ste Sève et un exposé de l'animateur réseau du Mouvement pour la Terre et l'Humanisme, Pierre Rabhi a rappelé ses thèmes favoris : la nécessité de changer de paradigme, de passer de l' "Argent Roi", Toujours Plus" à la "Gestion humaniste", "Conscience , éthique et équité".  Le consommateur que nous sommes subit la  "manipulation du superflu". La terre elle subit un pillage sans limites. Il est temps de changer avant que l'humanité ne disparaisse de la planète...

A 70 ans, il fait le bilan de son parcours et reparle devant un auditoire breton attentif de sa jeunesse écartelée entre deux cultures, française et algérienne, son expérience d'OS en usine à son arrivée en France, son installation en Ardèche...

Il reprend cette citation de Gandhi "Oeil pour oeil, dent pour dent, ne fera jamais que des édentés ou des aveugles " pour réaffirmer que la violence ne résout rien, qu'il est illusoire de vouloir faire la paix avec la guerre...

Et ses histoires favorites pour frapper les consciences sur l'absurdité de nos vies dans cette civilisation dite "développée" sont toujours aussi appréciées: Il y a celle de "l'être humain qui passe sa vie de bahu, en caserne, de boîte en boîte, circule en caisse avant de se retrouver sous terre dans la dernière boîte... quelle libération!!!

Il y a aussi "le camion de tomates qui remonte d'Espagne vers le Nord et celui de Hollande qui descend vers le sud et qui se percutent  dans la vallée du Rhône" ou encore l'histoire de "cette fin de journée en Ardèche où il vient de couper du bois avec son voisin et où il se recueille devant un magnifique coucher de soleil et un beau chêne qui se découpe dans la lumière du couchant, lorsqu'il se tourne vers son voisin pour lui demander s'il admire lui aussi la vue et que celui-ci lui répond : "oui c'est magnifique, cela nous fera encore 10 stères de bois!"

Le mot d'ordre est désormais "convivialisons la planète"! Et pour cela, une crise - toute mutation passe par le chaos- permettra peut-être une élévation des consciences, une remise en route de l'imaginaire humain, un travail sur soi-même pour remplacer l'avidité permanente par la sobriété...
Repost 0
Published by Marielle - dans A propos ...
commenter cet article
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 17:48
François POULIQUEN est revenu à BREST en avril 2008 de son 2ème tour du monde à vélo. Nous le retrouvons en compagnie de son fidèle MAGIC à PLOUNEOUR-MENEZ (15kms de MORLAIX).

Le SAMEDI 8 novembre à 14h, salle polyvalente
dans le cadre de la Fête de l'Automne

Ingénieur à la retraite, passionné de vélo, de parachutisme, de voile... et surtout de voyages en solitaire, ce sexagénaire paisible au regard authentique a traversé 38 pays en complète autonomie. Il nous commentera une sélection de 120 photos et expliquera pourquoi son regard sur le monde a complètement changé à la suite de ses rencontres et de ses découvertes.

Une occasion d'échanges à ne pas manquer pour tous ceux que le défi attire ou que la monotonie des jours n'arrive pas à satisfaire. Un bel exemple d'ouverture sur l'inconnu réussie à coup de pédales et de détermination.

Pour voir son carnet de bord, consultez son site :link
Repost 0
Published by Marielle - dans A propos ...
commenter cet article
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 14:17
La Coordination française pour la Décennie Internationale de la promotion d'une culture de la non-violence et de la paix au profit des enfants du monde (2001-2010) a pour but de faciliter l'introduction de cette éducation dans le système éducatif français. les Nations Unies invitent chaque pays à le faire. Ce programme s'appuie sur les expériences qui sont en cours en France dans les établissements scolaires depuis plusieurs années.  voir : www.decennie.org link

Parmi les pédagogies reconnues par la coordination française se trouve "Un art de vivre en paix" de Pierre Weil.
Pierre Weil, docteur en psychologie, ancien élève de jean Piaget, auteur d'une trentaine d'ouvrages, récompensé en 2000 par le Prix de l'Education pour la Paix de l'Unesco, nous a quitté le 10 octobre 2008.

"Je suis moi-même passé par une crise existentielle . J'avais perdu le sens de ma vie. J'avais tout pour être heureux et j'étais plus malheureux que je ne l'avais jamais été. J'ai dû alors apprendre à être, car j'étais expert en avoir mais je ne connaissais pas le sens de l'existence.  Communiquer ce que j'ai découvert par moi-même, inviter les autres à faire les mêmes découvertes et leur montrer comment aller à leur propre recherche, c'est le minimum que je puisse faire, avec le maximum de joie et de coeur à coeur". ... le premier chapitre de "L'art de vivre la vie" (ed. du Rocher 2003) est un résumé du séminaire sur "l'art de vivre en paix".  

"Nombreux sont les gens qui recherchent la paix et la sérénité auprès d'un compagnon, d'un mari, d'une épouse, dans les honneurs d'un titre, dans un parti politique ou une idéologie, au Japon ou dans l'Himalaya;
Pour finir, ils ne trouvent pas ce qu'ils cherchent et coontinuent à être malheureux, à en vouloir à tout le monde, à chercher refuge dans l'excès d'activité et dans le travail fébrile, stressés et malades.
Aujourd'hui, grâce à la rencontre de la médecine psychosomatique moderne et des nouvelles thérapies avec la sagesse venue d'Orient et des grnades traditions spirituelles, on sait où l'on peut agir pour trouver la paix.

Il existe trois directions que nous pouvons prendre pour atteindre la paix. Chacune d'elles nécessite une certaine forme de conscience et un certain type d'écologie. En réalité, ces consciences et ces types d'écologie sont profondément liées et inséparables. Elles dépendent les unes des autres et s'influencent réciproquement.
La première mène à soi-même, à l'intérieur de chacun de nous. Il y a des moments où nous sommes en paix et d'autres où nous sommes agités et tendus sans savoir bien pourquoi. La conscience individuelle est donc nécessaire pour définir et localiser la paix en soi.  C'est ce qu'on appelle l'écologie intérieure ou écologie de l'être. La 2ème direction mène à la paix avec les autres. Elle est instable tant dans nos relations avec mari, épouse, amis que collègues. Comment la rendre stable? Voilà une question d'écologie sociale, c'est à dire d'harmonie avec la société. Une question très sérieuse et vitale pour nous se pose enfin : il s'agit de la paix avec le milieu ambiant, avec la nature autour de nous.  Peu de gens comprennent vraiment que le fait de jeter les ordures dans un ruisseau constitue une violence contre la nature et contribue à notre propre suicide puisque nous appartenons à cette nature. La paix dans l'écologie ambiante et comment y contribuer, c'est la troisième question concernant notre qualité de vie.  L'écologie du milieu ambiant est un état d'équilibre entre les écosystèmes. L'intervention destructrice de l'être humain a perturbé cet équilibre. Par l'éveil de notre conscicence écologique de citoyen nous pouvons contribuer à faire disparaître l'impression que nous sommes séparés de l'univers autoconscient. "

"La paix ce n'est pas une idée, ce sont des gens qui deviennent différents". Association Initiatives et Changement
Repost 0
Published by Marielle - dans A propos ...
commenter cet article
8 août 2008 5 08 /08 /août /2008 17:05
Les Côtes d'Armor montrés en exemple

Dans Village magazine de mai-juin 2008, la politique de développement durable du Conseil général des Côtes d'Armor est montré en exemple : il vient d'adopter de nouvelles orientations stratégiques qui donnent la priorité à l'agriculture bio et durable, aux labels de qualité et aux petites exploitations. L'homme de la situation s'appelle Hervé TANGUY, directeur de l'agriculture et du développement durable au Conseil général.
Nouvelles règles de distributiuon des subventions : bonus accordé à ceux qui iront le plus loin possible dans leur démarche de développement durable, aide aux exploitants en difficulté pour s'engager dans démarche de qualité et certification...

Quid du Finistère, du Morbihan, de l'Ille et Vilaine ?

Pour le Finistère, pas un mot sur l'agriculture ni sur le Développement durable dans le site grand public du Conseil Général du Finistère, www.cg29.fr

Il faut aller sur www.finisteredurable.fr pour trouver une fiche sur "realiser des plans de développement durable en agriculture" ou comment inciter les agriculteurs à réaliser une étude prospective de leur exploitation... assez léger!!
Et pourtant, 63% du territoire est consacré à l'agriculture (69% en Côtes d'Armor),
il y a 11280 exploitations (10600 en Côtes d'Armor)
surface moyenne d'une exploitation 33ha (45ha en Côtes d'Armor)

Sur le site du Conseil général des Côtes d'Armor www.cg22.fr, une rubrique agriculture met en évidence la démarche développement durable du département qui compte 255 exploitations en agriculture biologique!

Sur le terrain, en Finistère, à première vue, toujours priorité aux grosses exploitations pour l'accès à la terre. La SAFER a une grosse part de responsabilité dans cette affaire...

Nous sommes concernés personnellement par une "safer-khoze" *: bientôt dans cette rubrique, un compte-rendu d'une demande d'installation en production de céréales pour transformation en pain biologique qui s'est soldée par un refus, après 2 ans de tergiversations....

* ce terme de "saferkhoze" a été employé par le député Jean AUCLAIR lors d'un débat à l'Assemblée Nationale sur la loi d'orientation agricole en octobre 2005. D'après lui "il a été démontré que les SAFER spéculent sur le prix des terres. Ceci est inadmissible, de même que leur manque de transparence. Il est impossible de vendre une terre à un voisin sans en avertir la SAFER qui peut faire jouer son droit de préemption et la vendre au prix et à l'acheteur qui lui conviennent."
Repost 0
Published by Marielle - dans A propos ...
commenter cet article
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 21:02




Paru dans la page Morlaix du Télégramme du lundi 03 décembre 2007...

UN éco-hameau est en voie de construction à St Thégonnec : il sera réalisé par une équipe d'artisans autour de l'entreprise de menuiserie de Bruno et Jacqueline MERCIER à Plounéour-menez. 


Exemple de réalisation à Plounéour-Menez en bois massif venu d'Autriche en pré-fabriqués--choir-CAP.JPG

Une trentaine de logements écologiques, énergétiquement économes,  sur des parcelles de 400 à 500 m2 devraient voir le jour sur un terrain de 2,5 ha situé à 5 mn à pied du bourg.  Ce projet est soutenu par le maire de St Thégonnec, Raymond Abiven, et présenté par un groupe d'artisans locaux et l'architecte Mickaël Kérouanton du cabinet Menguy à Vannes, spécialisés dans l'éco-habitat.

Le projet devra réunir des gens souhaitant accéder à la propriété autrement, motivées par une volonté partagée de promouoir des valeurs telles que le respect de l'environnement ou l'entraite mutuelle.

Echos de la réunion du 7 décembre à St Thégonnec : une réponse à l'épuisement des ressources et au réchauffement climatique, cet éco-hameau sera conçu de manière à réduire la consommation d'énergie (isolation, orientation, solaire, bois). Réalisé par des artisans locaux avec des matériaux locaux de préférence, cet habitat groupé (pas un lotissement) permettra de réaliser des économies sur l'achat des matériaux et sur les charges (matériels en commun, mutualisation des espaces, jardins). Les 4 parcelles qui constituent le terrain seront organisées autour de la trame paysagère existante : chemin piétonnier, pente vers le sud avec vue sur un ruisseau...3 phases d'aménagement, sur 3 ans. Architecture bioclimatique: ossature bois, brique, laine, paille...Chacun choisit. Récupération des eaux de pluie prévue.

Point faible : pas d'auto-construction possible, assainissement classique obligatoire

Repost 0
Published by Marielle - dans A propos ...
commenter cet article