Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre


Bienvenue !
Vos suggestions ou vos questions 
: richard.marielle@free.fr

Recherche

8 août 2008 5 08 /08 /août /2008 17:05
Les Côtes d'Armor montrés en exemple

Dans Village magazine de mai-juin 2008, la politique de développement durable du Conseil général des Côtes d'Armor est montré en exemple : il vient d'adopter de nouvelles orientations stratégiques qui donnent la priorité à l'agriculture bio et durable, aux labels de qualité et aux petites exploitations. L'homme de la situation s'appelle Hervé TANGUY, directeur de l'agriculture et du développement durable au Conseil général.
Nouvelles règles de distributiuon des subventions : bonus accordé à ceux qui iront le plus loin possible dans leur démarche de développement durable, aide aux exploitants en difficulté pour s'engager dans démarche de qualité et certification...

Quid du Finistère, du Morbihan, de l'Ille et Vilaine ?

Pour le Finistère, pas un mot sur l'agriculture ni sur le Développement durable dans le site grand public du Conseil Général du Finistère, www.cg29.fr

Il faut aller sur www.finisteredurable.fr pour trouver une fiche sur "realiser des plans de développement durable en agriculture" ou comment inciter les agriculteurs à réaliser une étude prospective de leur exploitation... assez léger!!
Et pourtant, 63% du territoire est consacré à l'agriculture (69% en Côtes d'Armor),
il y a 11280 exploitations (10600 en Côtes d'Armor)
surface moyenne d'une exploitation 33ha (45ha en Côtes d'Armor)

Sur le site du Conseil général des Côtes d'Armor www.cg22.fr, une rubrique agriculture met en évidence la démarche développement durable du département qui compte 255 exploitations en agriculture biologique!

Sur le terrain, en Finistère, à première vue, toujours priorité aux grosses exploitations pour l'accès à la terre. La SAFER a une grosse part de responsabilité dans cette affaire...

Nous sommes concernés personnellement par une "safer-khoze" *: bientôt dans cette rubrique, un compte-rendu d'une demande d'installation en production de céréales pour transformation en pain biologique qui s'est soldée par un refus, après 2 ans de tergiversations....

* ce terme de "saferkhoze" a été employé par le député Jean AUCLAIR lors d'un débat à l'Assemblée Nationale sur la loi d'orientation agricole en octobre 2005. D'après lui "il a été démontré que les SAFER spéculent sur le prix des terres. Ceci est inadmissible, de même que leur manque de transparence. Il est impossible de vendre une terre à un voisin sans en avertir la SAFER qui peut faire jouer son droit de préemption et la vendre au prix et à l'acheteur qui lui conviennent."

Partager cet article

Repost 0
Published by Marielle - dans A propos ...
commenter cet article

commentaires